La violence conjugale dans les couples de même sexe

La violence touche tous les types de couple : couple d’hommes, couple de femmes ainsi que d’autres forme de couples, ceux dont au moins un-e partenaire s’identifie comme lesbienne, gay, bisexuel-le ou trans (LGBT*).

La violence conjugale, longtemps cloisonnée à l’espace privé, est devenue au fil des années une affaire publique.

Actuellement, il n’y a pas de recherches nationales sur la situation des couples de même sexe face à la violence conjugale, mais certaines enquêtes des milieux associatifs et des études menées à l’étranger montrent que l’impact des violences dans des couples de même sexe est au moins égale à celle des couples hétéros.

Pour tenter de réduire la violence dans les relations de couple de même sexe et soutenir les personnes concernées, il est nécessaire que vous puissiez sortir du silence, vous exprimer et ainsi rendre visible cette réalité.

Il est difficile d'en parler

Pour les victimes de violence conjugale, il est très souvent difficile d’en parler autour de soi, de demander de l’aide.

Plusieurs facteurs rendent ce pas encore plus difficile pour les couples de même sexe :

  • Les personnes LGBT* peuvent se sentir isolées lorsqu'elles sont confrontées à de la violence dans leur couple.
    Il arrive que les professionnel-le-s des milieux social, médical ou juridique ne soient pas toujours formé-e-s à accueillir des personnes LGBT* et ne connaissent pas forcément les particularités de leur vécu. De plus, les actions de sensibilisation et de prévention, en matière de santé notamment, s’adressent plus particulièrement à des personnes hétérosexuelles ce qui ne permet pas toujours à la parole de se délier face à un-e professionnel-le de la santé.
  • Lorsqu'on décide de demander de l’aide à des professionnel-le-s, il devient nécessaire de dévoiler son orientation sexuelle ou son identité de genre ; cela peut être perçu comme un frein.
  • Les proches et l’entourage ne sont pas toujours au courant de la relation homosexuelle. Parler de la violence signifie parfois devoir faire son coming out auprès de sa famille, de ses proches ou de ses collègues.
  • Les ami-e-s de la victime sont souvent aussi des connaissances de l’auteur-e de violence. Les proches préfèrent alors garder leur distance par rapport à cette situation pour ne pas prendre parti pour l’un ou l’autre partenaire. Il est alors plus difficile de trouver des personnes de confiance auprès de qui avoir un soutien.
  • En ce qui concerne l’autorité parentale partagée pour les couples de même sexe et les couples LGBT*, celle-ci n’est pour l’heure pas reconnue en Suisse. Il se peut que la victime n’ait aucun droit légal sur les éventuels enfants du couple.
    Parler de la violence qu’elle subit et dénoncer son partenaire peut alors lui faire courir le risque d’être séparé des enfants.

Des violences spécifiques

La violence dans le couple peut prendre différentes formes, telles que : verbale, psychologique, physique, sexuelle ou économique.

Dans les couples de même sexe, certaines formes de menaces particulières peuvent aussi être utilisées par le partenaire violent, notamment celles de :

  • dénoncer la relation homosexuelle à l’entourage (coming-out forcé ou outing), 
  • menacer de dévoiler l’orientation sexuelle, l’identité de genre, la séropositivité de la victime ou d'autres aspects en lien avec l'intimité.
    Par ailleurs, s’il y a des enfants, la menace de ne plus avoir le droit de voir ses enfants peut être présente.

Que faire ? Où s’adresser ?

Briser le silence

Sortir de l'isolement et parler de la violence en toute sécurité et de manière confidentielle, c'est un pas important que vous pouvez faire sur ce site, aujourd'hui. Cela peut vous aider à vous sentir mieux, moins seul et moins démuni.

Ne restez pas seul avec votre peur et votre souffrance

Même si votre partenaire dit qu'il vous aime et vous promet de ne plus jamais recommencer, la violence va continuer. Sortir du silence est un pas nécessaire pour arrêter ce cycle de violence.

Ecoute, soutien et conseils

Pharos-Genève a été créé pour vous permettre de parler de votre situation et vous accompagner dans vos premiers pas hors de la violence. Vous y trouverez l'écoute et le soutien dont vous avez besoin.

Pharos-Genève dispose d’une équipe de personnes spécialisées et formées aux questions LGBT* ainsi qu’à la violence dans les couples de même sexe.

Des professionnel-le-s vous répondent en ligne

Sur ce site, vous pouvez poser toutes les questions qui vous préoccupent, de manière confidentielle, à des personnes spécialisées dans l'aide aux personnes concernées par la violence de couple, et formées aux besoins des personnes LGBT*.

Notre expérience nous permet de comprendre la complexité de votre situation et de vous aider.

Vous recevrez des conseils avisés et adaptés à votre situation.

Pour obtenir de l’aide, un soutien ou une information, vous pouvez aussi nous contacter directement par téléphone au +41 78 945 64 84.